Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Médaillé de bronze du 800 m aux Mondiaux de Londres en 2017, le Kényan Kypyegon Bett a été suspendu de manière prévisionnelle en raison d'un test positif à l'EPO.

La Fédération internationale (IAAF) avait déjà lancé une enquête contre l'ancien champion du monde juniors 2016 il y a deux semains pour un refus de contrôle.

Bett (20 ans) est le quatrième athlète convaincu de dopage cette année. Asbel Kiprop, la championne olympique 2008 et triple championne du monde sur 1500 m, a également été accusée d'usage d'EPO. En outre, Lucy Wangui, gagnante du 10'000 m des Jeux du Commonwealth et le vainqueur du marathon d'Athènes 2017, Samuel Kalalei, ont été contrôlés positifs.

De surcroît, la championne olympique du 3000 m steeple, Ruth Jebet, née au Kenya mais qui court pour Bahrein, a aussi été convaincue de dopage à l'EPO.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS