Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nick Kyrgios a abandonné lors du 1er tour du Masters 1000 de Shanghai. L'Australien a quitté subitement le court à la surprise générale après avoir perdu le premier set face à Steve Johnson.

Finaliste malheureux contre Rafael Nadal dimanche à Pékin, le 21e joueur mondial a renoncé sans explication après avoir écopé d'un point de pénalité durant le jeu décisif perdu (7/5) face à l'Américain (ATP 45). "Je souffre de maux d'estomac depuis 24 heures", a-t-il précisé un peu plus tard sur son compte Twitter.

"J'ai essayé de me préparer pour ce match, mais j'étais à la peine sur le court, ce qui était il me semble évident depuis le premier point. J'ai également ressenti des douleurs à l'épaule à l'entraînement aujourd'hui (réd: mardi), ce qui n'a pas aidé", a lâché Nick Kyrgios. "Après la perte du premier set, je savais que je n'avais pas suffisamment de forces pour continuer, car j'ai très peu mangé au cours des 24 dernières heures", a souligné l'Australien, qui espère pouvoir jouer en double mercredi.

Nick Kyrgios semblait pourtant avoir retrouvé tous ses moyens au début du tie-break. Mais au cours de ce jeu décisif, il a été pris à partie par un spectateur. "Mais on est où là ?", a-t-il déclaré à l'issue de cet échange, avant d'ajouter, "c'est exactement pour ce genre de choses que je ne devrais pas être ici". Le fantasque Australien a ensuite invectivé l'arbitre pour que celui-ci remette le spectateur à sa place, mais a fini par écoper d'un point de pénalité. "Mais qu'est-ce qu'il fait ? Il a vraiment le droit de faire ça ?", a ensuite fulminé le joueur en direction de la tribune officielle, avant de conclure: "encore un mauvais arbitre. J'en ai marre".

Après un ace de Steve Johnson pour conclure le set, Nick Kyrgios s'est finalement dirigé vers le filet pour serrer la main de son adversaire, visiblement surpris, puis celle de l'arbitre, avant de ramasser ses affaires et de quitter le court sous les sifflets du public. L'Australien est coutumier des emportements. Dimanche lors de la finale à Pékin, il s'en était pris vivement à l'arbitre, à l'issue d'un point jugé discutable. L'an dernier, il avait déjà fait des siennes à Shanghai, sanctionné après une altercation avec un spectateur et après avoir été repris à l'ordre par l'arbitre pour manque d'investissement dans le jeu, face à l'Allemand Mischa Zverev. A la suite de cet incident, il avait été suspendu huit semaines par l'ATP.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS