Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux jeunes gypaètes barbus vont être lâchés dans la nature samedi dans le Calfeisental, vallée située près de Sargans (SG). Les deux femelles portent un nom masculin. Gallus vient d'un élevage en Haute-Savoie (F). Bernd est, elle, née en Espagne.

Les deux rapaces sont âgés de trois mois. Gallus et Bernd séjournent actuellement dans le parc animalier de Goldau (SZ) en vue de leur lâcher. Leur "mission" consiste à aider l'espèce à reconquérir les régions alpines, indique jeudi la Fondation Pro Gypaète.

Il s'agit de la troisième réintroduction de gypaètes barbus dans le Calfeisental. La première date de 2010. Cet événement désormais annuel s'inscrit dans le cadre d'un programme européen de réintroduction lancé en 1987.

Bilan encourageant

L'expérience est positive jusqu'à présent. Les Gypaètes lâchés depuis deux ans se portent bien. Ils passent la première phase de leur vie dans la région de Sargans et en Suisse centrale.

Depuis 1987, plus de 160 jeunes gypaètes barbus ont été relâchés en Autriche, en France, en Italie et en Suisse. Les premières naissances dans la nature en Suisse se sont produites en 2007.

Le gypaète barbu est une des quatre grandes espèces de vautours en Europe. Il peut atteindre une envergure de 3 m et pèse de 5 à 6 kg. Ce rapace avait été quasiment exterminé il y a un peu plus d'un siècle.

ATS