Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La hausse des prix comme des salaires reste modeste, selon le Livre beige de la Fed, la banque centrale des Etats-Unis (archives).

KEYSTONE/AP/J. SCOTT APPLEWHITE

(sda-ats)

Une croissance économique "légère à modérée" s'est poursuivie dans toutes les régions des Etats-Unis. La hausse des prix comme des salaires y reste modeste, malgré un marché de l'emploi qui se resserre, selon le Livre beige de la Fed publié mercredi.

Ce rythme de croissance devrait se poursuivre dans les mois qui viennent, estiment les milieux économiques interrogés dans ce rapport diffusé deux semaines avant une réunion monétaire de la banque centrale.

La consommation des ménages est en hausse dans "une majorité" des 12 régions couvertes par la Réserve fédérale, tirée par les ventes de biens de consommation et le tourisme. Toutefois, les dépenses de consommation ont marqué le pas dans certaines régions, notamment à cause d'une faiblesse des ventes de voitures observée dans une région sur deux.

Ce Livre Beige, qui tire son nom de la couleur de sa couverture, a été établi à partir des informations recueillies sur le terrain par les douze banques régionales de la Réserve fédérale pendant une période de six semaines jusqu'au 30 juin.

Ce sera le plus récent rapport de conjoncture qu'auront entre les mains les membres du Comité monétaire de la banque centrale (FOMC) pour leur réunion monétaire des 25 et 26 juillet, au cours de laquelle les marchés ne s'attendent pas à une hausse des taux d'intérêt.

Stagnation du marché immobilier

La Fed, qui a déjà relevé les taux deux fois cette année, pourrait les rehausser une troisième fois d'ici la fin de l'année, a indiqué le Comité monétaire à l'issue de sa dernière réunion mi-juin.

Le secteur manufacturier continue de croître de même que les demandes de prêts financiers. Le marché immobilier a stagné, voire progressé dans la plupart des régions, alors que la faiblesse des stocks de logements à vendre comprime les transactions et fait grimper les prix.

Le secteur de l'énergie, soutenu par les mesures de l'administration Trump, s'est amélioré.

Du côté du marché du marché du travail, où les gains d'emplois sont "modestes à modérés", il devient difficile aux employeurs de pourvoir certains postes, que ce soit à bas ou haut niveau de qualification.

Le secteur du bâtiment et des technologies de l'information sont particulièrement concernés par ces difficultés. C'est le cas dans la région de New York pour les professionnels du software, à Richmond (est) et Saint Louis (Missouri, centre) pour le bâtiment, ainsi que dans la région de Minneapolis (Nord) pour l'industrie touristique. En Californie, les hausses de salaires ont encouragé les producteurs agricoles à investir dans l'automation.

Crispations

Les prix ont poursuivi leur "modeste" progrès dans la plupart des régions, certaines expérimentant même une baisse des prix comme les régions de New York et de Philadelphie.

La faiblesse des prix agricoles inquiète certains agriculteurs.

Malgré les difficultés des employeurs à trouver de la main d'oeuvre, les salaires "ont continué de progresser à rythme modeste à modéré". Selon le dernier rapport sur l'emploi du ministère du travail, la hausse des salaires n'a pas dépassé 2,5% sur un an en juin.

Selon le Livre beige, des crispations se faisaient sentir chez certains industriels autour des incertitudes par rapport à la politique du gouvernement en matière de commerce, d'assurance santé (régions de Dallas et Boston) et d'immigration pour l'industrie hôtelière (région de San Francisco).

La ville de New York relevait par ailleurs une décrue des dépenses touristiques, reflétant une baisse des visiteurs internationaux au profit d'un plus grand nombre de touristes américains.

ATS