Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Légère hausse des importations illégales de médicaments

Acheter et consommer des contrefaçons de médicaments peut être dangereux pour la santé (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Avoir une belle érection, un bronzage plus intense ou la taille fine: certains "médicaments" séduisent. Mais ils peuvent être dangereux. Alors que les importations illégales de produits thérapeutiques ont légèrement augmenté, Swissmedic renouvelle sa mise en garde.

Sur mandat de l’Institut suisse des produits thérapeutiques, l'Administration fédérale des douanes a saisi l'an dernier 1060 envois contenant des médicaments importés illégalement. C'est davantage qu'en 2016 (1028), note Swissmedic vendredi dans un communiqué.

Les stimulants de la fonction érectiles viennent à nouveau en tête (59%) des importations illégales. Suivent des médicaments soumis à ordonnance comme des antibiotiques ou le tramadol, un antalgique très puissant, (16%), les somnifères et calmants (12%), les produits amaigrissants (2,5%) et les produits de croissance capillaire (1,5%).

Bronzer, maigrir ?

Swissmedic pointe du doigt quelques cas. Plusieurs envois en provenance de Grande-Bretagne et de Pologne contenaient du Melanotan. Cette substance est censée bronzer la peau, mais possède surtout des effets secondaires de type grippal et peut endommager le système immunitaire et le système cardiovasculaire.

Deux importations saisies en provenance de République tchèque renfermaient une contrefaçon de Reductil, un produit amaigrissant retiré du marché depuis plusieurs années. Après analyse en laboratoire, il s'est avéré que les capsules contrefaites ne contenaient pas les bons principes actifs (caféine et synéphrine à la place de la sibutramine, qui n’est plus autorisée).

Comme en 2016, la plupart des colis illégaux ont été envoyés depuis l'Inde (44,5%). Suivent Singapour et l’Allemagne. Les envois originaires d’Europe de l’Est ont augmenté, notamment ceux provenant de Pologne (+40%).

Dangereux et cher

Swissmedic le rappelle: importer soi-même et consommer des médicaments soumis à ordonnance comme des psychotropes, des antibiotiques ou des préparations pour le traitement de l’acné est extrêmement dangereux pour la santé. Et ce n'est pas tout: le client s'expose aussi à une facture salée et, dans les cas les plus graves, à une procédure pénale.

L'institut met surtout en garde contre les boutiques en ligne qui vantent des préparations originales à un prix avantageux. De vastes organisations criminelles se cachent généralement derrière.

Ces boutiques fournissent des médicaments présentant de graves défauts , dépourvus de boîte ou de notice d’emballage ou des produits médicaments contrefaits qui renferment une dose trop élevée ou trop faible de principes actifs, des principes actifs incorrects ou non déclarés, voire absolument aucune substance active.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.