Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la cinquième fois de suite, la qualification de la National League a attiré plus de deux millions de spectateurs. Mais pour la deuxième fois consécutive, le total a subi un léger recul.

Une diminution explicable.

6833 spectateurs de moyenne ont suivi les 300 matches de la phase de qualification. C'est 49 de moins que la saison précédente. Ce recul s'explique entre autres par la capacité amoindrie de Lausanne. Le LHC pouvait être suivi par 7600 spectateurs dans l'ancienne arène alors que l'enceinte provisoire à Malley 2.0 ne peut accueillir que 6700 spectateurs. Les Vaudois ont perdu 285 fans par match.

D'un autre côté, Zoug a augmenté sa capacité de sa patinoire de 7015 à 7200 spectateurs. L'équipe de Suisse centrale, qui avait atteint la finale des play-off la saison dernière, a augmenté sa moyenne de près de 550 spectateurs par match pour culminer à 6893.

Avec ce chiffre, Zoug se retrouve à la troisième place de la Ligue derrière l'inamovible CP Berne (16'371) et les Zurich Lions (8863). Zoug est l'un des trois clubs qui a augmenté sa moyenne en comparaison des chiffres de la saison dernière avec Fribourg Gottéron (+131) et étonnamment Kloten (+127).

Les grands perdants sont les Zurich Lions (-351) qui paient cher leur tour de qualification très moyen et également Ambri-Piotta (-225) et Genève-Servette (-207).

Même Berne, le champion en titre, qui a toujours la plus haute moyenne en Europe, a perdu 28 spectateurs par match. Mais le club de la capitale a fêté son deuxième résultat de tous les temps.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS