Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La baisse des prix associée aux fluctuations monétaires ont fait légèrement reculer le chiffre d'affaires de Bell, en 2014. Ce dernier s'élève à 2,6 milliards de francs, soit une baisse de 0,9% par rapport à l'exercice précédent (-0,5% corrigé des variations monétaires).

Le groupe alimentaire bâlois spécialisé dans les produits carnés a écoulé 215,6 millions de kilogrammes de viande, en 2014, ce qui représente une baisse de 1,1% sur un an, a indiqué lundi la société dans un communiqué.

Volaille très prisée

Au niveau suisse, l'entreprise contrôlée par Coop a vu son chiffre d'affaires progresser de 0,8% pour atteindre 1,86 milliard de francs. Alors que les secteurs fruits de mer, volailles et charcuterie ont dopé la croissance, le recul des prix de la viande de porc a présenté l'effet inverse.

Si le chiffre d'affaires du commerce de détail est resté stable, celui du commerce de gros a enregistré une forte hausse.

Victimes d'une météo estivale maussade peu propice aux grillades, les ventes sur sol helvétique ont subi un revers. Elles ont, en outre, dû faire face à la diminution de clients industriels et à l'augmentation du tourisme d'achat frontalier.

Ventes stables en Allemagne

Le chiffre d'affaires réalisé par Bell Allemagne a reculé de 2,8%. Il s'élève à 469,4 millions. Ce chiffre correspond à une baisse de 1,5%, corrigé des variations monétaires.

La chute s'explique principalement par la baisse du prix de la viande porcine alors que le volume des ventes s'est maintenu, dans le pays de Goethe, au même niveau que lors de l'exercice précédent.

Des parts de marché ont pu même être grignotées au niveau des produits de charcuterie échaudés, des saucissons crus et de Convenience. Le jambon cru n'a, par contre, pas su convaincre un large public.

Arrêt des activités en Slovaquie

Quant à la division internationale de Bell, elle a enregistré un chiffre d'affaires de 268,6 millions de francs, soit une baisse de 8,4%. Les influences monétaires et les prix plus bas de la viande de porc en Europe sont la cause principale de ce recul.

Au 31 décembre 2014, la société a cessé ses activités en Slovaquie, en raison d'une trop faible rentabilité dans le pays. Bell est désormais présent en France, au Benelux, en Pologne, en Hongrie et en République Tchèque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS