Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le coût de la main-d'oeuvre a légèrement diminué en Suisse entre 2008 et 2010. Les coûts horaires moyens se sont élevés à 56,02 francs pour les secteurs secondaire et tertiaire, contre 56,30 francs deux ans plus tôt, selon l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les montants varient beaucoup d'une branche à l'autre, a relevé mardi l'OFS dans son communiqué. Ainsi, au sein du secteur tertiaire, les activités financières et d'assurance affichaient en 2010 les coûts les plus hauts avec 84,50 francs par heure, alors que l'hôtellerie-restauration présentait les coûts les plus bas avec 34,40 francs par heure.

Les écarts sont moins sensibles dans l'industrie. Les coûts y sont plus élevés dans la production et la distribution d'énergie avec 65,20 francs par heure. A l'opposé se trouve le secteur de la construction avec une somme de 49,10 francs.

Les données publiées par l'OFS prennent en compte les dépenses des entreprises pour l'emploi. Elles combinent les salaires et traitements (83,7%), les cotisations sociales à la charge des employeurs (+15%) et d'autres frais liés principalement à la formation professionnelle et au recrutement (1,3%).

Taille des entreprises

Le niveau des coûts de la main-d'oeuvre n'est pas seulement fonction de la branche économique, mais également de la taille de l'entreprise. Les coûts du travail sont plus élevés de 2,4% dans les sociétés de dix employés ou plus.

Les charges s'avèrent toutefois légèrement inférieures pour les grandes entreprises dans certains secteurs, notamment les activités financières et d'assurance.

Dans le secteur privé, les coûts moyens par heure travaillée ont diminué de 0,7% par rapport à 2008, à 54,60 francs, malgré la hausse moyenne de 2% des salaires et traitements mensuels. Le repli s'explique par l'accroissement du volume estimé d'heures travaillées (2,4%).

ATS