Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Budapest - Le Fidesz, jusque-là parti d'opposition de droite en Hongrie, s'est assuré une majorité historique des deux tiers des sièges du nouveau parlement à l'issue du second tour des législatives. Il va pouvoir procéder, seul, à d'importantes réformes constitutionnelles.
Après huit ans de pouvoir socialiste, marqués par la crise économique et la corruption, la droite de l'ancien premier ministre Viktor Orban remporte 263 des 386 sièges du parlement national soit cinq de plus que la majorité des deux tiers qui est de 258, après le dépouillement de 95% des suffrages du second tour.
Ces législatives ont également été marquées par l'entrée historique de l'extrême droite au parlement avec le Jobbik, après une campagne électorale axée sur l'antisémitisme, la stigmatisation des Tziganes et l'opposition à l'Union européenne. Avec 47 élus, le parti s'est établi comme la troisième force de l'échiquier politique, juste derrière les socialistes en pleine déconfiture.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS