Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie palestinienne s'est contractée l'année dernière pour la première fois depuis 2006, sous l'effet de la guerre à Gaza l'été dernier et des "tensions politiques croissantes" en Cisjordanie, a indiqué jeudi le FMI. Le taux de chômage atteint 41% dans l'enclave palestinienne.

"Un degré élevé d'incertitudes et plusieurs vents contraires risquent d'empêcher une forte reprise en 2015", souligne le Fonds monétaire international dans un communiqué. Sur l'année, l'économie palestinienne s'est dans l'ensemble contractée de "près de 1%" par rapport à 2013.

Selon l'institution, le conflit entre Israël et les groupes armés palestiniens, qui a fait 2143 morts côté palestinien et 73 côté israélien entre juillet et août, a fait plonger l'économie de la bande de Gaza de 15% l'année dernière.

L'activité sur la seule Cisjordanie a augmenté de 4,5% pendant l'année, tout en accusant un "brutal ralentissement" au cours du troisième trimestre.

Versement des taxes

Le taux de chômage se maintient à des niveaux très élevés, 41% à Gaza et 19% en Cisjordanie. "Les perspectives de croissance à moyen terme restent modestes", déplore le fonds qui s'inquiète du gel par Israël de taxes dues à l'autorité palestinienne.

Au début janvier, Israël a refusé de reverser 106 millions d'euros (110 millions de francs) de taxes, collectées pour le compte de l'autorité palestinienne, en riposte à sa demande d'adhésion à la Cour pénale internationale (CPI).

Ces taxes, reversées traditionnellement chaque mois, sont essentielles pour l'économie palestinienne et leur gel risque d'aggraver "la crise budgétaire" actuelle, a rappelé le FMI.

Extension de colonies

Israël a annoncé la construction de 430 logements pour des colons en Cisjordanie occupée, a indiqué vendredi une organisation israélienne spécialisée. Les autorités ont publié des appels d'offres pour l'extension de colonies déjà existantes.

Ces colonies sont situées en quatre points de la Cisjordanie occupée, a expliqué Daniel Seidemann, chef de l'observatoire anti-colonisation "Terrestrial Jerusalem". Israël continue à passer outre la large réprobation internationale contre la poursuite de la colonisation, a-t-il commenté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS