Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie suisse réagit aux critiques américaines concernant le déficit des exportations: les investisseurs suisses ont engagé quelque 258 milliards de dollars aux Etats-Unis tandis que les entreprises helvétiques y ont créé un demi-million d'emplois (image symbolique).

KEYSTONE/AP Novartis Pharmaceuticals Corp./BRENT STIRTON

(sda-ats)

La Suisse figure sur une liste des pays "surveillés" par les Etats-Unis en raison de leur excédent commercial. Pour replacer les choses dans leur contexte, des représentants de l'économie helvétique sont intervenus auprès du Département américain du Commerce.

Dans une lettre adressée à l'administration Trump, ils tentent de désamorcer le reproche avancé par les Américains, révèle le journal Schweiz am Wochenende. L'idée est de contribuer à ce que les relations commerciales entre Berne et Washington soient factuellement correctes, explique en substance Jan Atteslander spécialiste du commerce extérieur à economiesuisse, interrogé par l'hebdomadaire.

La chambre de commerce Suisse-Etats-Unis, sise à Zurich, s'est jointe à l'intervention. Selon le journal, les deux entités ont rédigé cette prise de position dans le cadre d'une audition publique au Département américain du commerce. Pour les initiateurs de cette action, il est important d'envoyer un signal.

La lettre souligne que les investisseurs suisses ont engagé quelque 258 milliards de dollars aux Etats-Unis tandis que les entreprises helvétiques y ont créé un demi-million d'emplois. Par ailleurs, le déficit commercial n'est plus aussi grand si les Américains prenaient aussi en compte l'échange de prestations.

Le volume des échanges commerciaux s'élevait à 60 milliards de francs en 2016, faisant des Etats-Unis le deuxième partenaire de la Suisse. Les importations en provenance des Etats-Unis se montaient à 23,6 milliards, alors que les exportations vers le pays atteignaient 36,4 milliards.

ATS