Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Bilanz" a porté atteinte à la personnalité du promoteur immobilier grison Remo Stoffel. Le tribunal de district de Zurich a condamné la société Axel Springer, éditeur du magazine, à verser 3000 francs au lésé et à effacer les passages litigieux dans ses archives électroniques.

Le jugement a été rendu le 9 juillet, mais les parties ont été informées vendredi, a indiqué Andreas Meili, avocat du promoteur immobilier. Remo Stoffel est satisfait de ce jugement. Deux autres plaintes contre l'auteur de l'article sont pendantes.

Remo Stoffel a racheté dernièrement les thermes de Vals (GR). Le 28 juin dernier, il a été condamné à une peine pécuniaire avec sursis et une amende pour gestion déloyale dans le cadre de la faillite d'un café et d'une boulangerie à Pontresina (GR).

Pour la rédaction de "Bilanz", il ne s'agit que d'une victoire partielle puisque le tribunal a tout de même reconnu que l'un des cas rapporté par le magazine n'était pas diffamatoire. Le jugement n'est pas encore entré en force, les parties ayant 30 jours pour faire recours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS