Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'électorat de Charrat (VS) s'est prononcé dimanche à 65,2% en faveur d'un projet de parc éolien. L'actuelle élolienne devrait recevoir deux soeurs d'ici quelques années. Les opposants ne baissent pas les bras et poursuivront leur action (arhives).

KEYSTONE/MAXIME SCHMID

(sda-ats)

L'électorat de la commune de Charrat (VS) a accepté dimanche à une majorité de 65,6% un projet de parc éolien sur la commune. Les opposants au projet n'entendent pas baisser les bras.

Le vote en faveur du plan d'aménagement détaillé est "un signal fort en faveur de l'énergie éolienne", écrit dimanche la commune dans un communiqué. L'électorat communal avait déjà dit oui à 60,2% à un projet similaire en 2014. Mais le parc éolien devait alors s'étendre sur la commune voisine de Saxon (VS) dont les citoyens se sont opposés.

"C'est un grand soulagement d'avoir obtenu ce plébiscite", a déclaré le président de la commune Léonard Moret à l'issue du scrutin qui a enregistré une participation de 70%. Le dossier était très émotif. Le plan détaillé avait enregistré 372 oppositions lors de sa mise à l'enquête en mars.

Opposants toujours motivés

Les adversaires du projet prennent acte du scrutin. "Nous allons maintenant encourager les opposants à se regrouper pour recourir au Conseil d'Etat", a déclaré Florence Lattion Richard, présidente de l'Association pour la protection du paysage du coude du Rhône (APPCR).

"On est déçu, mais pas surpris du résultat", précise Mme Lattion. Les éoliennes touchent peu les habitants de Charrat. Deux éoliennes supplémentaires sont prévues à proximité de celle déjà en activité à l'est de la commune à l'écart du bâti.

Le plan d'aménagement sera maintenant soumis au Conseil d'Etat pour homologation, explique M. Moret. Il s'attend à des oppositions et des recours qui iront assez loin. Il espère que les deux éoliennes prévues puissent être érigées à l'horizon 2020.

ATS