Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'électorat valaisan a élu son assemblée constituante

Co-fondateur du mouvement non partisan Appel Citoyen, Johan Rochel (à g.) applaudit aux résultats de l'élection de l'assemblée constituante dimanche en Valais. Son mouvement a réussi le tour de force de conquérir 16 sièges sur les 130 de l'assemblée pour une première apparition lors d'une élection.

Véronique Salamin/ats

(sda-ats)

L'électorat valaisan a élu dimanche son assemblée constituante qui siégera dès le 17 décembre pour réviser totalement la constitution cantonale. La liste indépendante et non partisane Appel Citoyen constituée pour l'occasion a raflé 16 sièges sur 130.

Appel Citoyen s'est voulu dès le départ hors de tout giron politique constitué. L'objectif était de réunir des candidates et candidats non affiliés à des partis et intéressés à travailler à la réforme constitutionnelle. L'essai s'est transformé en raz-de-marée.

La nouvelle formation occupera ainsi 12,3% des sièges de la Constituante. Par rapport à la répartition du Grand Conseil, dont Appel Citoyen est absente, les autres formations politiques perdent la plupart du terrain.

Les partis perdants

Globalement, la nouvelle formation a pioché dans l'électorat de presque tous les partis. Le PDC occupera 47 sièges (55 au Grand Conseil), le PLR 21 (26) et l'UDC 21 (23). Le PS aura 15 représentants. Au Grand Conseil, il fait partie de l'Alliance de gauche (AdG) qui occupe 18 sièges. Mais pour cette élection, certains partis de l'AdG ont fait cause commune avec Appel Citoyen.

Seuls les Verts sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. Avec 10 représentants dans la Constituante, ils seront plus nombreux qu'au Grand Conseil (8). Sur l'ensemble de l'assemblée, une trentaine de sièges seront occupés par des personnes qui exercent déjà, ou ont exercé par le passé, un mandat politique.

Le scrutin n'a pas eu le même effet mobilisateur que d'autres élections. Le taux de participation a atteint 49,5%. Il s'est même avéré inférieur à celui du scrutin fédéral qui a réuni près de 52% de l'électorat.

Performance saluée

L'ambiance était à la fête au stamm d'Appel Citoyen dans la vieille ville de Sion. Les discours se sont succédé sous les applaudissements des membres, visiblement heureux des résultats obtenus par le mouvement né au lendemain du vote positif sur une révision totale de la constitution cantonale le 4 mars 2018.

"Nous avons atteint notre objectif d'atteindre le quorum dans tous les districts où nous étions présents, nous sommes donc très satisfaits", a indiqué à Keystone-ATS Johan Rochel, membre et co-fondateur d'Appel Citoyen. "Nous voulions aussi une majorité de progressistes au sein des 130 membres de la future assemblée". Le mouvement a donc dépassé ses objectifs.

Les partis politiques traditionnels ne peuvent que constater le succès du mouvement. Pour la présidente du PS du Valais romand Barbara Lanthemann, Appel Citoyen a soufflé un vent nouveau qui a sans doute séduit des électeurs lassés des partis traditionnels et des affaires politiques dans et hors du canton.

L'avis partagé par le président du PDC du Valais romand, Serge Métrailler, qui salue la performance d'Appel Citoyen. Johan Rochel a de son côté précisé que le mouvement avait été lancé uniquement pour cette élection. Il n'est pas prévu de le transformer en parti politique.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.