Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'élite tient son rang

Il n'y aura eu aucun exploit lors des premiers 8es de finale de la Coupe de Suisse. YB écarte Nyon (1-0), alors que Xamax, défait 3-1 à Lugano, est le seul club de Super League éliminé.

Il y avait une grosse cote lors de cette première journée: le Stade Nyonnais, tombeur de Grasshopper au tour précédent et qui recevait Young Boys à Colovray mercredi. John Dragani, l'entraîneur stadiste, tenait à ce que son équipe ne soit pas ridicule face au champion de Suisse, ne serait-ce que pour retrouver un peu de confiance. Il a été entendu. Sans forcément faire jeu égal face à une équipe logiquement supérieure et plus dangereuse, Nyon a paru solide.

Avec un 0-0 à la pause, les joueurs de La Côte ont répondu présents. Cela a aussi été le cas dans la majeure partie de la deuxième période. Sauf pendant ces maudites premières minutes où YB, très remonté et sorti des vestiaires deux bonnes minutes avant les locaux, a trouvé la faille. C'est Miralem Sulejmani qui a sorti les Bernois d'une affaire laborieuse (47e).

Et même si Jean-Pierre Nsame et Christian Fassnacht ont touché le poteau, ce score final de 1-0 a fait montre des qualités nyonnaises. Car les joueurs de Dragani n'ont de loin pas fait que défendre, tentant dès que possible de s'approcher des buts de Marco Wölfli. Mais les impulsions de Hugo Fargues ou Ridge Mobulu ont soit manqué de tranchant, soit d'accompagnement pour vraiment mettre en danger YB.

Reste que le Stade Nyonnais pourra tirer des enseignements positifs de sa prestation. De quoi reprendre de la confiance pour une Promotion League dans laquelle il stagne depuis un bon mois.

Xamax perd en prolongation

Mais Nyon n'a pas à rougir. D'autant plus que l'exploit n'a pas eu sa place lors des cinq parties de mercredi. Bien que Wil soit parvenu à emmener Thoune aux tirs au but (1-1, 4-2 tab), alors que Zurich (3-2 contre Red Star) et Bâle (1-0 à Winterthour) se sont contentés de faire le job.

Il y a tout de même un club de Super League qui est passé à la trappe. Neuchâtel Xamax, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a craqué face à Lugano, dans une opposition entre deux pensionnaires de l'élite. Mais là aussi, les 90 premières minutes n'ont pas suffi à les départager.

Une belle récompense pour un Xamax qui n'a vraiment joué qu'une demi-heure. Soit après que Domen Crnigoj ait ouvert le score pour Lugano (61e). Le temps pour Charles-André Doudin d'égaliser et d'arracher trente minutes supplémentaires (79e).

Mais ce n'est pas par hasard que Matthias Minder ait été l'un des meilleurs neuchâtelois du match. Sous la pluie tessinoise, l'habituelle doublure de Laurent Walthert a longtemps résisté aux mines luganaises. Mais celle d'Alexander Gerndt à la 101e minute a été bien trop placée pour la stopper. Comme la frappe en finesse de Carlinhos Junior en fin de prolongation. C'est donc pantois que l'ex-portier de Winterthour a dû constater l'élimination de son équipe.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.