Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le laboratoire cantonal jurassien a trouvé pourquoi l'incendie d'un arbre à Courgenay repartait à chaque giclée d'eau des pompiers. Une substance, qui au contact de l'eau se transforme en un gaz inflammable dénommé phosphine, était déposée au pied de l'arbre.

Cette substance, appelée polytanol, est utilisée pour lutter contre les rats, les souris et les taupes. La police a annoncé lundi avoir ouvert une enquête pour savoir dans quelles conditions ce produit a été déposé aux abords ou dans les racines du végétal.

Les personnes en contact avec ce produit toxique ont pu regagner leur domicile le même jour. La population n'a jamais été mise en danger. Alors qu'ils tentaient vendredi d'éteindre un arbre en feu, les pompiers ont constaté qu'une réaction chimique se produisait lorsque l'eau des lances entrait en contact avec la zone embrasée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS