Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'épidémie de chikungunya en Polynésie française a provoqué 15 décès, plus de 800 hospitalisations depuis son apparition à la mi-octobre 2014, rapportent les autorités de la collectivité d'outre-mer. Plus de 61'000 consultations ont également eu lieu.

Dans son dernier bulletin, le bureau de veille sanitaire évalue à plus de 130'000 le nombre de personnes ayant contracté la maladie, soit à peu près un Polynésien sur deux. Les spécialistes notent que l'épidémie ralentit, car la population s'immunise elle-même contre cette maladie apparue pour la première fois cet automne sur le territoire du Pacifique Sud.

Le chikungunya, qui se répand par les moustiques, est particulièrement dangereux pour les personnes à risques comme les très jeunes enfants, les personnes âgées malades et les femmes enceintes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS