Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La grippe saisonnière a débarqué en Suisse. Le seuil épidémique de 67 consultations pour 100'000 habitants a été franchi la semaine dernière, passant à 86, a indiqué Eva van Beek, porte-parole de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Toutefois, la Suisse romande reste pour l'heure épargnée.

Les 142 médecins reliés au système Sentinella ont fait état de 10,1 cas pour 1000 consultations pour la semaine dernière. Cet indice était de 6,7 à la mi-janvier. Ce sont les jeunes de 15 à 29 ans qui sont les plus touchés. Dans les autres pays d'Europe, l'épidémie est encore à un stade peu avancé.

Suisse romande épargnée

En Suisse, le nombre de cas varie fortement selon les régions. Les Grisons, le Tessin et le nord-ouest du pays sont particulièrement touchés. Partout ailleurs, le virus est resté en-dessous du seuil épidémique.

Ainsi, le nombre de consultations pour 100'000 habitants est de 53 pour les cantons de Neuchâtel, Vaud, Genève et Valais. Pour Fribourg, Jura et Berne, cette valeur n'atteint que 37.

Le principal virus de cette année est le A(H3N2). En 2011, l'épidémie avait duré 13 semaines et ne s'était résorbée qu'en mars. A son point culminant, dans la première moitié de février, le nombre de consultations médicales, liées à la grippe, s'était élevé à 300 pour 100'000 habitants.

ATS