Toute l'actu en bref

Le piratage informatique, dont l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron est victime, a eu lieu il y a plusieurs semaines (archives).

KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA

(sda-ats)

L'équipe de campagne du candidat d'En Marche! à la présidentielle française Emmanuel Macron a dénoncé vendredi une "action de piratage massive et coordonnée". Des informations internes, comme des courriels ou des "documents", ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

"Les fichiers, qui circulent, ont été obtenus il y a plusieurs semaines grâce au 'hacking' de boîtes mail personnelles et professionnelles de plusieurs responsables du mouvement", a précisé En Marche! dans un communiqué.

Ces documents sont tous "légaux" et traduisent le fonctionnement normal d'une campagne présidentielle. Mais une grande partie d'entre eux sont purement et simplement des faux, a averti le mouvement.

"Ceux qui font circuler ces documents ajoutent à des documents authentiques nombre de faux documents afin de semer le doute et la désinformation", a affirmé l'équipe de M. Macron. Cette opération, "intervenant dans la dernière heure de la campagne officielle", "relève manifestement de la déstabilisation démocratique, comme cela s'est déjà vu aux Etats-Unis pendant la dernière campagne présidentielle", a-t-elle ajouté.

Piratages répétés

Les agences américaines de renseignements accusent la Russie d'avoir interféré dans l'élection présidentielle des Etats-Unis l'an dernier pour favoriser Donald Trump, notamment via un piratage du parti démocrate de Hillary Clinton.

"Pendant toute cette campagne, En Marche! a constamment été le mouvement le plus visé par de telles initiatives, de façon intense et répétée", peut-on encore lire dans ce long communiqué d'En Marche!.

Face à "la gravité des faits", En Marche! assure encore qu'il prendra "toutes les initiatives nécessaires auprès des acteurs publics et privés pour faire la clarté sur cette opération inédite dans une campagne électorale française".

Au total, quelque neuf gigabits de données ont été diffusées par un utilisateur du nom d'Emleaks sur Pastebin, un site Internet de partage de documents qui autorise l'anonymat de ses contributeurs.

L'opération a été lancée juste avant la fin officielle de la campagne électorale, vendredi à minuit, heure à partir de laquelle plus aucune prise de parole politique n'est autorisée.

L'élection présidentielle a lieu dimanche. Emmanuel Macron est donné vainqueur dans les derniers sondages, par 61,5% à 38,5% pour sa rivale du Front national Marine Le Pen, ou même par 62% à 38%.

ATS

 Toute l'actu en bref