Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sombre la semaine passée, l'avenir de l'équipe de Suisse masculine de basket s'est éclairci. La Fédération a trouvé un partenaire privé qui est prêt à s'engager comme sponsor.

Joint par téléphone, le président de la fédération Giancarlo Sergi s'est dit soulagé: "Nous avons rencontré les joueurs lundi et ce fut une réunion très positive. Ils ont compris nos choix et je me suis personnellement excusé de la mauvaise communication. Dans le même temps, j'ai fait marcher quelques contacts et j'ai appris la bonne nouvelle également lundi. Nous avons trouvé un partenaire très intéressant pour nous. C'est quelqu'un qui a été particulièrement touché par cette histoire et qui a compris l'urgence de la situation."

Car il y avait urgence. Si la Suisse voulait aligner son équipe nationale l'an prochain, il fallait impérativement l'inscrire avant le 15 décembre. "Tout est bien qui finit bien, ose Giancarlo Sergi. Heureusement que tout cela s'est passé maintenant et que nous avons eu assez de marge avant le 15 décembre." Mais le président de la fédération souhaite que les joueurs fassent preuve de la même motivation au moment de rejoindre le camp de l'équipe nationale: "Je suis vraiment ravi d'avoir vu la détermination des joueurs. Franchement, cela faisait plaisir de voir leur engouement pour l'équipe nationale. Maintenant, il faut que cela se traduise aussi lors des rassemblements. L'année dernière, nous avons parfois eu de la peine à avoir plus de douze joueurs. Nous avons donc posé des conditions dans une charte que les joueurs vont signer. Et là nous avons dix-huit joueurs qui sont prêts à se battre. Nous avons appris de nos erreurs. Nous communiquerons davantage avec les joueurs, chose qui ne se faisait pas avant."

Restent les cas Capela et Sefolosha. Souvent cités en exemple de réussite par les autres joueurs de l'équipe de Suisse, le Genevois et le Vaudois évoluent avec succès en NBA avec un calendrier plutôt chargé. Peut-on espérer voir l'intérieur des Houston Rockets et l'arrière des Atlanta Hawks l'été prochain sous le maillot national? "On fait tout pour, conclut Giancarlo Sergi. Cela fait un an que je parle avec le manager des Rockets. On comprend parfaitement la situation de ces deux joueurs. Les assurances sont élevées, idem pour les contrats. Il y a encore les programmes personnels qu'ils doivent suivre pendant l'été. Mais dès 2017, les qualifications pour les grands événements se tiendront durant la saison et plus seulement en été comme c'est le cas maintenant. Cela signifie que 2016 sera la dernière année où l'équipe nationale ne jouera que l'été et nous ferons tout pour compter sur ces deux athlètes d'exception."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS