La Belgique connaît l'été le plus chaud de son histoire. La température moyenne enregistrée sur les mois de juin, juillet et août a dépassé le dernier record de 2003 (19,7 degrés), a annoncé vendredi un chef prévisionniste de l'Institut royal météorologique (IRM).

Les prévisions pour la dernière semaine d'août, à savoir des températures d'au moins 20 degrés, permettent d'affirmer avec "90%" de certitude que ce record de 2003 sera battu, a précisé ce responsable, David Dehenauw. L'IRM dévoilera ses chiffres officiels le 1er septembre.

Mais, a écrit M. Dehenauw sur son compte Twitter, "vu les observations jusqu'à présent (et) les prévisions jusqu'au 31/8", cet été sera "le plus chaud depuis 1833". Trois ans après la création de la Belgique, c'est en 1833 qu'avaient commencé les observations météorologiques régulières à la station de Bruxelles-Uccle, selon le site de l'IRM.

L'été 2018 est le plus chaud jamais enregistré notamment en raison des deux "vagues de chaleur" que la Belgique a connues en juin et début août, a expliqué M. Dehenauw. Depuis l'été 2003, a-t-il encore précisé, la Belgique se conforme à la définition hollandaise de la "vague de chaleur" (expression préférée à "canicule"), à savoir l'enregistrement de températures maximales de plus de 25 degrés pendant cinq jours d'affilée "dont trois jours avec au moins 30 degrés".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.