Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avec les températures actuelles, un bain est toujours le bienvenu, comme ici dans l'Aar à Berne (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le début de l'été astronomique, en ce mercredi 21 juin, s'est fait dans la chaleur. Selon MeteoNews, il a fait 34 degrés en Valais, à Sion et Viège. La vague de chaleur se poursuit et devrait atteindre son point culminant jeudi.

Outre en Valais, il a également fait chaud ailleurs en Plaine, avec des valeurs dépassant les 30 degrés un peu partout, comme 33,3 à Coire, 32,1 à Payerne (VD) ou 32 à Courtelary (BE).

La fin de cette vague de chaleur est loin d'être en vue: les températures vont continuer de dépasser les 30 degrés jusqu'à la fin de la semaine, week-end compris, annonce MeteoNews. La tendance aux orages va augmenter en début de semaine, tout comme la sécheresse et le risque d'incendie.

Nuit tropicale

La nuit de mardi à mercredi n'a pas été en reste. De larges parties de la Suisse ont vécu une nuit dite tropicale, avec un mercure qui n'est pas descendu au-dessous des 20 degrés. Ce scénario va probablement se répéter ces prochains jours, au moins jusqu'au week-end.

Toujours selon le service d'information météorologique MeteoNews, la nuit a par exemple été tropicale à Lucerne, où le thermomètre a affiché 21,8 degrés comme valeur minimale, Vevey (VD/21,7), Locarno-Monti (TI/21,1), St-Gall (20,9), Pully (VD/20,8), Neuchâtel (20,7) ou Bâle (20,6).

C'est la première fois cette année qu'une nuit tropicale a été largement enregistrée en Suisse, a précisé Nicola Möckli, de MeteoNews, interrogé par l'ats. La nature a donc fêté dignement le début de l'été, en ce 21 juin. Au sud du Tessin, le mercure était déjà resté au-dessus des 20 degrés durant toute une nuit à la fin du mois de mai.

Risques pour la santé

De telles chaleurs peuvent avoir des répercussions sur la santé et nuire aux performances physiques et intellectuelles, rappelle mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La prudence et d'éventuels soins sont surtout de mise pour les groupes à risque, notamment les personnes âgées, les malades (chroniques), les femmes enceintes et les enfants en bas âge.

Pour se protéger de la chaleur, l'OFSP recommande d'éviter les efforts physiques pendant les heures les plus chaudes de la journée, de préserver la fraîcheur de son logement et de son organisme, de boire beaucoup d'eau (au minimum 1,5 litre par jour), de prendre des repas froids et rafraîchissants et de compenser les pertes en sel pendant et après les activités physiques.

Le stress thermique peut faire apparaître les symptômes suivants, indique l'OFSP: température corporelle élevée, accélération du pouls, faiblesse/fatigue, maux de tête, crampes musculaires, sécheresse buccale, état de confusion, vertiges, troubles de la conscience, nausées, vomissements, diarrhées et troubles du sommeil.

Si ces symptômes apparaissent, il faut allonger la personne et la rafraîchir. Si elle est consciente, lui donner à boire. Si ces mesures se révèlent inefficaces, il faut appeler un médecin.

ATS