Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Colombien Darwin Atapuma (BMC) s'est imposé au sommet de l'impressionnante montée de Cari, terme de la 5e étape du Tour de Suisse. Le Français Pierre Latour (AG2R) endosse le maillot jaune.

Latour (22 ans) s'est classé troisième de l'étape juste derrière son compatriote Warren Barguil. Côté suisse, c'est la soupe à la grimace. Mathias Frank a craqué dans les derniers kilomètres de l'"Alpe-d'Huez" du Tessin et a concédé 1'21'' au vainqueur du jour. Le Lucernois de l'équipe IAM paraît désormais écarté de la course au titre.

Atapuma a attaqué à 6,5 km de l'arrivée alors qu'il était encore accompagné par trois coureurs de l'échappée précoce de 24 coureurs formée peu après le départ de Brigue-Glis. Dans ce peloton figuraient le Suisse Silvan Dillier, 3e du général et le Belge Tim Wellens, 6e.

Dillier a été lâché dans la descente du Gothard tandis que Wellens a tenté de partir seul à deux reprises dans la montée finale. Mais Atapuma veillait.

Le Colombien de poche, 1m67, effectue sa troisième saison chez BMC. Une étape du Tour de Pologne et une autre au Tour du Trentin constituaient ses résultats les plus probants.

La sixième étape conduira jeudi les coureurs de Weesen (SG) à Amden (SG) distant de moins de 10 km. Malheureusement pour les coureurs, l'étape sera longue de 162 km. Ils vont emprunter une grande boucle qui les mènera à l'ascension du col du Klausen (hors-catégorie/1952 m/100e km) avant d'escalader la côte finale de 8 km avec de nombreux passages à plus de 11%.

ATS