Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'aéroport international de Genève (AIG) a enregistré un record de fréquentation en 2011. Pour la première fois, le cap des 13 millions de passagers a été franchi. La croissance par rapport à 2010 s'établit à 10,5%, a fait savoir mercredi l'établissement.

En 2010, la plate-forme aéroportuaire genevoise avait vu passer 11,9 millions de passagers. L'an dernier, ce sont exactement 13,13 millions de personnes qui ont recouru à ses services. L'exercice 2012 s'annonce plus difficile dans un contexte moins favorable pour les acteurs du secteur du transport aérien.

2% de hausse en 2012

"En 2012, nous n'aurons pas de croissance à deux chiffres comme l'an dernier, mais plutôt une progression qui ne devrait pas aller au-delà des 2%", a anticipé le porte-parole de l'AIG Bertrand Stämpfli. L'aéroport publiera ses résultats financiers ultérieurement.

La forte croissance de la fréquentation enregistrée l'an dernier par l'AIG s'explique par plusieurs facteurs. Il y a tout d'abord l'attraction naturelle de Genève en tant que place économique et diplomatique, a noté M.Stämpfli. Des investissements ont aussi été consentis ces dernières années pour rendre l'aéroport plus "sexy".

Des compagnies aériennes ont ainsi choisi Genève pour développer de nouvelles routes, a poursuivi M.Stämpfli. Pour gagner encore en attractivité, l'aile est de l'AIG va prochainement être repensée pour l'accueil des gros porteurs. Cette transformation permettra d'accompagner la croissance future.

Avions mieux remplis

Alors que la hausse de la fréquentation a atteint plus de 10%, la progression du nombre d'atterrissages et de décollages depuis Genève ne s'est élevée qu'à 6,6%. Une différence qui s'explique par l'amélioration des taux de remplissage des avions. Les compagnies parviennent à mieux adapter leurs capacités, a relevé M.Stämpfli.

ATS