Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le canton de Genève a décidé de s'attaquer aux émissions sonores générées la nuit par Genève Aéroport. Le bruit ne pourra pas dépasser un certain seuil après 22h00.

Cette mesure répond à des interpellations de diverses communautés autour de l'aéroport, qui ne voulaient pas d'augmentation de la charge sonore des vols nocturnes, entre 22h00 et minuit, a indiqué mercredi le porte-parole de Genève Aéroport Bertrand Stämpfli, confirmant une information de la Tribune de Genève et de la RTS.

L'exercice, pour l'établissement genevois, consistera à tenir compte de cette nouvelle contrainte, tout en répondant à la demande croissante en matière de transport aérien. Actuellement, l'aéroport enregistre 15 millions de passagers par an. En 2025, ce chiffre pourrait atteindre, selon les prévisions, 25 millions.

Genève Aéroport, qui ne peut envisager de construire une nouvelle piste faute de réserves foncières, devra peut-être procéder à des aménagements significatifs. Les responsables disposent d'un peu de temps pour s'adapter. Les limites sonores qui ont été fixées correspondent en effet au volume de bruit qui sera généré en 2020.

La direction de l'établissement compte sur l'évolution technologique pour répondre au défi. Les nouveaux avions sont plus silencieux. On va de plus en plus avoir des appareils qui font de moins en moins de bruit, a souligné M.Stämpfli. Il se pourrait même que les activités de l'aéroport, en 2020, soient moins bruyantes qu'aujourd'hui.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS