Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un téléspectateur doit payer intégralement sa redevance même s'il trouve la publicité trop envahissante. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a débouté un client de Billag, après avoir admis que sa demande n'est pas "dénuée d'intérêt".

En 2010, ce téléspectateur s'était adressé à Billag pour demander que le montant de sa redevance soit réduit. Il expliquait qu'il était irrité par l'abondance de publicité. En 2011, il avait renvoyé sa facture, affirmant qu'"un tiers des programmes était fait de publicité".

Il avait ajouté qu'il n'était "plus du tout intéressé" de regarder les chaînes publiques. Débouté par l'Office fédéral de la communication (OFCOM), qui avait rejeté son premier recours, le téléspectateur s'était adressé au TAF.

Sans surprise, les juges l'ont débouté mais ont indiqué que sa requête n'était pas "dénuée d'intérêt".Ils lui ont conseillé de s'adresser directement à la SSR tout en soulignant qu'il existe des chaînes sans pub, qui sont exploitées par la SSR ou en collaboration avec celle-ci.

Les magistrats ont encore tenu à relever que les téléspectateurs ont la possibilité de visionner des émissions sans pub en allant simplement sur la page internet de la SSR.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS