Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'accès à la ville turque de Cizre (sud-est) a été rétabli samedi après la levée du couvre-feu imposé pendant une semaine à ses habitants. Des dizaines de véhicules ont pu entrer dès 07h00 (06h00 en Suisse) dans la ville.

La ville est toujours quadrillée par d'importants effectifs de la police et de l'armée.

Le gouverneur de la province de Sirnak avait annoncé vendredi la levée du strict couvre-feu imposé depuis le 4 septembre aux 120'000 habitants de cette ville à majorité kurde proche de la frontière irakienne, après le "succès" des opérations engagées contre les combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Dans plusieurs rues de la ville, des barricades et des véhicules criblés de balles témoignaient samedi matin de la violence des affrontements qui y ont opposé les forces de sécurité turques aux rebelles. L'électricité, les communications téléphoniques et l'internet étaient toujours coupés et l'accès à l'eau très limité, ont rapporté les journalistes de l'AFP.

Les combats ont causé la mort de plus de 30 combattants du PKK et d'un civil, selon le bilan annoncé jeudi par le ministre de l'Interieur, Selami Altinok. Le principal parti prokurde de Turquie l'a contesté, affirmant pour sa part que 21 civils avaient été tués par les forces de sécurité. Le parti a dénoncé le "blocus" imposé aux habitants par les autorités.

ATS