Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'action Syngenta était en vue mercredi à la Bourse suisse sur fond de nouvelles rumeurs. Selon Bloomberg, le fonds spéculatif Paulson aurait pris une participation dans le groupe agrochimique bâlois et pourrait le forcer à accepter l'offre de rachat de Monsanto.

Paulson pourrait faire pression sur le conseil d'administration de Syngenta pour qu'il accepte une offre de fusion du géant américain Monsanto, ont dit des sources proches du dossier, confirmant une information de l'agence Bloomberg.

Le fonds spéculatif figurerait ainsi désormais parmi les 20 actionnaires les plus importants de Syngenta. Il n'y a toutefois pas eu d'annonce officielle de changement de participation, obligatoire à partir du franchissement du seuil de 3%. Contacté par l'agence financière awp, Syngenta n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Monsanto, le numéro un mondial des semences, a fait en mai une offre de 45 milliards de dollars que Syngenta a rejetée. Le groupe américain n'a pas lâché le dossier pour autant et pourrait décider d'améliorer sa proposition.

Paulson & Co a commencé à acheter des titres en juin, selon les sources proches du dossier. L'action Syngenta, en hausse de 25% environ depuis le début de l'année, s'adjugeait encore 4,23% à 404,20 francs mercredi à la clôture, soit la plus forte hausse du SMI, l'indice vedette de la Bourse suisse.

ATS