Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'agence d'évaluation financière Fitch a abaissé vendredi la note de l'endettement à long terme de cinq pays de la zone euro, dont l'Italie et l'Espagne. La Belgique, la Slovénie et Chypre ont également vu leur note réévaluée.

La note de l'Italie a été abaissée de deux crans à "A-", celle de l'Espagne de deux crans à "A", celle de la Belgique d'un cran à "AA", celle de la Slovénie de deux crans à "A" et celle de Chypre d'un cran à "BBB-". Fitch avait mis sous surveillance les notes de ces cinq pays, en plus de celle de l'Irlande qui a été confirmée à "BBB+".

Toutes ces notes s'accompagnent d'une "perspective négative", ce qui signifie que Fitch envisage de les abaisser encore. L'agence a invoqué dans un communiqué "la détérioration marquée des perspectives économiques", au moment où de plus en plus d'économistes tablent sur une année de récession ou au mieux de stagnation pour eux en 2012.

Réformes nécessaires

Or "du point de vue de Fitch, la crise de la zone euro ne sera résolue que quand il y aura une reprise économique généralisée. Il est évident que de nouvelles réformes substantielles seront nécessaires pour assurer la stabilité économique et financière, y compris une intégration budgétaire plus importante", a ajouté l'agence.

"Un 'éclatement' de la zone euro ne peut pas être complètement écarté", d'après Fitch. L'agence salue toutefois les progrès faits par la zone au fil des sommets et se dit persuadée que "les dirigeants européens feront fructifier ces engagements lors du sommet" de l'Union européenne le 30 janvier.

ATS