Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'agression au couteau de plusieurs passants s'est déroulée dimanche peu avant 23h00 dans le XIXe arrondissement, dans le nord de Paris, le long du canal de l'Ourcq, dont les berges sont très fréquentées (archives).

KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT

(sda-ats)

L'homme qui a blessé dimanche soir à l'arme blanche sept personnes dans le XIXe arrondissement de Paris a été mis en examen et placé en détention provisoire mercredi conformément aux réquisitions du parquet. Il est accusé de tentatives d'homicides volontaires

Le mis en cause avait été déféré mardi soir au parquet en vue de l'ouverture d'une information judiciaire. La garde à vue de l'agresseur, a priori de nationalité afghane, bien que son identité reste floue à ce stade, avait été prolongée lundi soir.

Trois de ses victimes sont toujours hospitalisées, dont une dans un état critique, selon des sources judiciaires. La piste terroriste n'a pas été retenue à ce stade mais la section antiterroriste du parquet de Paris suit de près la procédure en cours.

Selon une source proche de l'enquête, l'examen psychiatrique réalisé pendant la garde à vue n'a pas permis de noter de cause d'atténuation ou d'abolition de sa responsabilité pénale. De même, son analyse toxicologique s'est révélée négative.

L'agression a été commise dimanche en fin de soirée dans le quartier du canal de l'Ourcq, dont les berges sont très fréquentées, notamment en raison de la présence de deux cinémas dans le voisinage. L'homme "a attaqué des personnes qui lui étaient inconnues, dans la rue", selon les mêmes sources.

Deux touristes anglais figurent parmi les victimes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS