Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le virus menace de nombreux petits cultivateurs de cacao, au Ghana notamment.

Fibl/Christian Andres

(sda-ats)

Les cultivateurs de cacao sont menacés par un virus qui s'attaque à leurs arbres. Des millions de cacaoyers ont déjà été fauchés par la maladie rien qu'en Afrique de l'Ouest. L'Institut de recherche en agriculture biologique (FiBL) a trouvé une parade.

Le virus de la pousse de cacao gonflée ou CSSV (cacao swollen-shoot virus) est présent notamment au Ghana et en Côte d'Ivoire, les deux plus importants producteurs de cacao, a indiqué dans un communiqué le FiBL, basé à Frick (AG).

La seule méthode de lutte efficace est l'élimination des arbres infectés et leur remplacement par des variétés plus résistantes, des mesures comparables à celles prises contre le feu bactérien en Suisse, par exemple.

Un projet de recherche en collaboration avec l'EPFZ et des partenaires locaux a été mené au Ghana, où 17% des surfaces cultivées sont touchées. Au terme de divers tests, les spécialistes ont observé que des plantations en agroforesterie, avec des arbres plus hauts faisant de l'ombre aux cacaoyers, pourraient être une solution.

Selon leurs conclusions publiées dans la revue Agriculture, Ecosystems & Environment, c'est avec un ombrage de 50% que les atteintes du CSSV sont les plus faibles et que le rendement en cacao est le meilleur. Une explication pourrait être que les cacaoyers ainsi cultivés subissent moins de stress lumineux que dans une monoculture.

Transmis par des insectes, le CSSV constitue une menace pour de nombreuses familles de petits producteurs, note le FiBL. Aucune méthode de lutte n'a jusqu'ici apporté de résultat probant. La mesure proposée pourrait permettre d'atteindre un équilibre entre gravité des atteintes et baisse de rendement, conclut l'institut.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS