Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - Les ministres des Finances de l'UE ont adopté mardi le plan d'aide de 85 milliards d'euros à l'Irlande, qui devient le second pays de la zone euro après la Grèce à bénéficier d'un tel soutien extérieur. Le gouvernement irlandais a lui présenté au Parlement le budget d'austérité le plus sévère de l'histoire du pays.
Les ministres des Finances de l'UE ont formellement adopté le plan d'aide à l'Irlande. Ils n'ont pas exclu d'augmenter "si nécessaire" leurs réserves financières pour aider les pays de la zone euro en difficulté, mais pas dans l'immédiat, alors que le Fonds monétaire international (FMI) a ouvertement critiqué leur manque de cohérence dans la réponse à la crise.
Mis en place au printemps, un Fonds constitué de 440 milliards d'euros garantit des prêts des pays de la zone euro, complétés par 250 milliards d'euros de prêts du FMI et par 60 milliards d'euros de prêts de l'Union européenne.
Les pays européens ont discuté ces derniers jours de l'éventualité d'en relever le plafond de ressources pour rassurer les marchés sur la capacité de l'Europe à faire face à d'autres crises financières après la Grèce et l'Irlande. Mais la décision a été repoussée à plus tard.
Le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn a critiqué mardi la réponse morcelée de l'Europe pour répondre à la crise de la dette en zone euro, qui après la Grèce et l'Irlande menace à présent le Portugal, l'Espagne ou la Belgique.
"Oui l'Europe a besoin de quelque chose de plus dynamique, une solution globale" a-t-il dit à Athènes, "et pas une solution pays par pays qui serait une mauvaise solution", a-t-il dit.
SuggestionA Dublin, le gouvernement irlandais, en fin de règne, a présenté mardi au Parlement le budget d'austérité le plus sévère de l'histoire du pays, exigé par l'UE et le FMI en échange du sauvetage de l'île, mais qui risque d'attiser la colère des Irlandais.
"Nous avons traversé deux années de tumulte, qui ont culminé avec notre demande d'aide internationale. Ce budget est la première étape pour assurer notre redressement", a assuré le ministre des Finances Brian Lenihan, en égrenant sur un ton solennel une litanie de mesures impopulaires, devant le Dail, la chambre basse du Parlement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS