Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La patrouille suisse en démonstration lors du Sion Airshow 2011.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Six ans après son dernier meeting aérien, l'Aéro-Club Valais relance le "Breitling Sion Airshow", du 15 au 17 septembre. Coût de l'opération: trois millions de francs environ.

Un peu moins d'une centaine d'avions devraient assurer le spectacle entre ciel et tarmac du chef-lieu valaisan. La venue de certaines machines reste encore à confirmer, a indiqué jeudi devant la presse Jean-Yves Bonvin, président du comité d'organisation.

Parmi les incontournables figurent la Patrouille suisse et les "Frecce Tricolori". Annoncée présente lors de la dernière édition du meeting en 2011, la patrouille italienne à l'agenda surbooké avait finalement décliné l'invitation.

Fin du tour du monde

La "Breitling Jet Team", la plus grande patrouille professionnelle civile volant sur avions à réaction, constituera également l'un des grands moments du meeting. Les spectateurs pourront aussi contempler et visiter le mythique "Super Constellation", le DC3 - qui bouclera son tour du monde à Sion - et admirer toute une palette d'avions anciens, a relevé Jean-Yves Bonvin.

Certains pilotes embarqueront des caméras à bord. Le public pourra ainsi découvrir sur grand écran des éléments invisibles à l'oeil nu, comme le visage d'un pilote en pleine action.

La sécurité en point de mire

Le budget du meeting s'élève à 3 millions de francs environ, dont quelque 600'000 francs pour la sécurité. Il sera financé par les entrées, les consommations et le sponsoring, a précisé le président du comité d'organisation.

La sécurité, point essentiel de l'organisation, devra notamment gérer la circulation, le flux des spectateurs, les bobos ou malaises importants, voire un crash d'avion. Police, pompiers, ambulanciers, médecins seront sur le pont.

Reboisement en Afrique

Pour tenter de réduire son impact environnemental, le Breitling Sion Air Show a, comme en 2011, travaillé avec Swiss Climate. Pour parvenir à une manifestation "neutre du point de vue du CO2", la consommation des avions et des véhicules des spectateurs sera calculée puis compensée via des projets environnementaux.

Après l'édition de 2011, Sion Airshow a ainsi acheté un projet de reboisement en Afrique pour un montant de 15'000 francs, a indiqué Jean-Yves Bonvin. Sur le terrain même du meeting aérien, du matériel biodégradable et des centres de tri seront à disposition des spectateurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS