Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'allaitement maternel serait bon afin de lutter contre le diabète (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Allaiter est une manière d'éviter le diabète qui deviendra en 2030, selon les estimations de l'OMS, la septième cause de décès dans le monde. Cette année, la semaine mondiale de l'allaitement maternel défend cette pratique qui améliore la santé du plus grand nombre.

La semaine mondiale de l'allaitement maternel commence samedi: elle montre comment cette manière de nourrir les nouveau-nés est aussi liée au développement durable, précise "Promotion allaitement maternel Suisse" dans un communiqué.

"À notre niveau, nous pouvons agir en favorisant l'allaitement maternel qui a un impact positif sur le risque de développement d'un diabète chez l'enfant allaité", indique la fondation.

Un colloque est organisé sur le sujet, le 13 septembre, à l'auditoire de la maternité du CHUV, à Lausanne. Différents invités s'exprimeront sur le lien entre l'allaitement et cette maladie.

La composition du lait maternel

Dans sa brochure mise à disposition des mères et disponible en 11 langues, la fondation indique que le lait maternel est "sain et pratique". Il se compose à 88 % d'eau et contient des protéines, des graisses, des hydrates de carbone, des minéraux, des vitamines et du fer.

En outre, il fournit à l'enfant les substances immunitaires et les anticorps de la mère et le protège ainsi des maladies.

Créée en l'an 2000 comme fondation, "Promotion allaitement maternel Suisse" s'emploie à améliorer de conditions juridiques et sociales pour que cette façon de nourrir son enfant reste possible et se développe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS