Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le choc entre les deux derniers champions du monde a tenu ses promesses.

L'Allemagne et l'Espagne ont montré de belles choses mais n'ont pas pu se départager (1-1) en match amical vendredi à Düsseldorf, où les entraîneurs Joachim Löw et Julen Lopetegui avaient décidé d'aligner leur meilleur onze.

Remplacé à la mi-temps de cette rencontre de gala, Andres Iniesta avait démontré dès la 9e minute qu'il demeurait, à bientôt 34 ans, un joueur d'exception. C'est ainsi grâce à une ouverture lumineuse du Barcelonais que l'attaquant d'origine brésilienne Rodrigo a pu ouvrir la marque.

Sacrée en 2014, l'Allemagne a cependant su réagir idéalement à l'entame de match parfaite réalisée par sa devancière au palmarès du Mondial. La "Mannschaft" a pu égaliser à la 35e sur une lourde frappe armée par Thomas Müller à l'orée des seize mètres. Elle s'est par la suite montrée plus dangereuse que la "Roja", sans toutefois parvenir à concrétiser.

Ronaldo sauve les siens

Champion d'Europe en titre, le Portugal a arraché de haute lutte la victoire à Zurich face à l'Egypte (2-1). C'est l'inévitable Cristiano Ronaldo qui a permis aux Lusitaniens de renverser la vapeur, signant un doublé dans les arrêts de jeu. Les "Pharaons" égyptiens avaient débloqué la situation à la 56e minute sur un but de l'attaquant de Liverpool Mohamed Salah (ex-FC Bâle), en grande forme cette saison.

Finaliste malheureuse de l'Euro 2016, la France a en revanche failli à St-Denis. Les joueurs de Didier Deschamps se sont inclinés 3-2 face à la Colombie, alors qu'ils menaient pourtant 2-0 à la 26e minute. C'est Juan Quintero qui a offert la victoire aux Sud-Américains en transformant à la 85e minute un penalty sifflé pour une faute de Samuel Umtiti.

Grande absente du Mondial russe, l'Italie n'a pas rassuré ses "tifosi" vendredi. Exilée à Manchester, la "Squadra Azzurra" s'est inclinée 2-0 face à une équipe d'Argentine qui évoluait sans son capitaine Lionel Messi, forfait à la dernière minute en raison d'une douleur aux ischio-jambiers. Banega et Lanzini ont inscrit les deux buts argentins dans le dernier quart d'heure. L'Angleterre est pour sa part allée s'imposer 1-0 aux Pays-Bas grâce à une réussite de Jesse Lingard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS