Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Oslo - L'Allemagne a remporté l'Eurovision 2010 à Oslo pour la première fois depuis 28 ans. C'est la jeune Lena, âgée de 19 ans, qui devient la deuxième Allemande à être couronnée depuis la création du concours il y a 55 ans. Pour la quatrième fois consécutive, la Suisse était absente de la finale.
Donnée par avance comme une des grandes favorites, la chanteuse, qui vient de passer son bac, a triomphé avec "Satellite". Ce titre entraînant était d'ores et déjà devenu un "hit" dans son pays, où elle était jusqu'alors inconnue du grand public.
La Turquie et la Roumanie sont arrivées respectivement deuxième et troisième à l'issue du vote. Ce dernier combinait suffrage populaire et jurys professionnels à travers l'Europe. L'Allemagne, qui n'avait jusqu'à présent remporté l'Eurovision qu'une seule fois en 1982, organisera la prochaine édition du concours.
Une clameur a retenti en Allemagne, aussitôt le verdict connu, à Hambourg ou à Hanovre, ville natale de la jeune chanteuse allemande. Des milliers de fans étaient rassemblés devant des écrans géants, ou encore dans certains bars berlinois qui retransmettaient l'Eurovision en direct.
Selon les organisateurs, plus de 120 millions de personnes avaient prévu de suivre à la télévision l'événement, l'un des plus regardés de la planète. Le grand raout de la chanson populaire était diffusé dans 39 Etats européens mais aussi en Birmanie, en Australie et en Nouvelle-Zélande.
Seul incident de la soirée, un spectateur, identifié comme un Catalan, a réussi à se hisser sur scène alors que l'Espagnol Daniel Diges interprétait "Algo pequenito". Le chanteur a été autorisé à se produire une deuxième fois.
Pour le reste, tous les ingrédients traditionnels de l'Eurovision étaient réunis dans la salle Telenor Arena, près d'Oslo, où avaient pris place quelque 16'000 spectateurs: divas sculpturales, playboys bronzés et dépoitraillés, costumes exubérants, strass, paillettes et jeux de lumières.
Comme chaque année, le vote a été influencé par la logique de blocs: la Grèce a donné ses 12 points à Chypre qui lui a retourné la politesse, la Serbie a attribué les siens à la Bosnie-Herzégovine, et le Bélarus à la Russie. Plus surprenant, la Russie a donné 10 points à la Géorgie, moins de deux ans après qu'une guerre eut opposé les deux pays.
Pour la quatrième fois consécutive, la Suisse était absente de la finale du concours. Le représentant helvétique, le St-Gallois Michael von der Heide, a été éliminé jeudi en demi-finale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS