Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Trois sur trois pour l'Allemagne. A Lviv (groupe B), elle a gagné 2-1 contre le Danemark et s'est qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro 2012. Les Allemands affronteront la Grèce vendredi.
Discret lors des deux premiers matches, Lukas Podolski s'est mis en évidence à l'occasion de sa 100e sélection avec la Mannschaft. Le futur joueur d'Arsenal ouvrait le score à la 19e sur une passe de Müller. "Poldi" célébrait ainsi de la meilleure des manière son entrée dans le club prestigieux des "centenaires". A 27 ans, il n'est que le 10e Allemand à réussir cette prouesse. Le record des sélections en équipe d'Allemagne est détenu par Lothar Matthäus (150) devant Miroslav Klose (118) et Jürgen Klinsmann (108).
L'avantage des hommes de Joachim Löw ne tenait que cinq minutes. Sur corner, une remise de la tête de Bendtner permettait à Krohn-Delhi d'obtenir une égalisation étonnante. Les Allemands, un temps choqués par ce but, se reprenaient à l'approche du repos et se créaient plusieurs occasions, sous l'impulsion du duo Podolski-Gomez. Mais le gardien Andersen se montrait intraitable, bien protégé par le capitaine Agger, véritable roc au coeur de la défense danoise.
En seconde période, les Allemands, qui ne semblaient pas au mieux physiquement, peinaient à se trouver. Leur manoeuvre offensive souffrait de la prestation en demi-teinte d'Özil, qui perdait énormément de ballons. Le Danemark restait dangereux de manière sporadique, avec un Bendtner qui posait bien des problèmes à la défense adverse, comme sur une passe en retrait pour Jakob Poulsen dont le tir touchait le poteau extérieur du but de Neuer (51e).
L'Allemagne n'arrivait pas à changer de rythme et à mettre hors de position le système défensif mis en place par Morten Olsen. Mais alors que les Danois se ruaient à l'attaque pour tenter d'arracher la victoire, un contre fulgurant était conclu par le latéral Lars Bender (80e), qui signait son premier but international et assurait la qualification de la Mannschaft.

ATS