Toute l'actu en bref

Sous-chef au restaurant triplement étoilé Per Se à New York, Mathew Peters (C) a remporté le prestigieux trophée, ainsi qu'un chèque de 20'000 euros.

KEYSTONE/AP/LAURENT CIPRIANI

(sda-ats)

Le cuisinier new yorkais Mathew Peters a décroché mercredi soir à Lyon le Bocuse d'Or, lors du 30e anniversaire de ce "championnat du monde" de cuisine. Un Norvégien et un Islandais remportent respectivement l'argent et le bronze.

Sous-chef au restaurant triplement étoilé Per Se à New York, Mathew Peters, 33 ans, a remporté le prestigieux trophée, ainsi qu'un chèque de 20'000 euros, lors d'un show à l'américaine, au dernier jour du salon international de la gastronomie (Sirha). Il arrive devant le Norvégien Christopher Davidsen et l'Islandais Viktor Andrésson.

Les 24 membres du jury ont été conquis par son interprétation de la "poularde de Bresse aux écrevisses" et par son assiette végétale.

Pas de poisson

C'est la 2e fois que les Etats-Unis remportent ce concours organisé tous les deux ans depuis sa création en 1989 par Paul Bocuse. Comme lors de l'édition 2015, c'est son fils Jérôme, désormais président du Sirha, qui a remis le trophée au lauréat.

Paul Bocuse "regarde devant sa télévision", a affirmé Joël Robuchon, président d'honneur du jury. Il a appelé le public à se lever "pour envoyer ses pensées les plus tendres au père de la cuisine française".

Par moitié, 24 candidats internationaux se sont affrontés durant cinq heures et 35 minutes, mardi et mercredi, pour revisiter la "poularde de Bresse aux crustacés", sur la base du célèbre "Poulet aux écrevisses" de "Monsieur Paul" et concocter une "assiette 100% végétale". Une première dans cette compétition, où ne figure plus, cette année, le poisson.

ATS

 Toute l'actu en bref