Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Etats-Unis ont rendu jeudi un dernier hommage à Neil Armstrong, premier homme à avoir marché sur la Lune, lors d'une cérémonie en la cathédrale de Washington. Outre sa famille, de nombreuses personnalités du monde spatial et des responsables politiques étaient présents.

"Neil Armstrong a laissé plus que ses empreintes de pas sur la Lune, il inspirera les générations futures avec son esprit de découverte, sa modestie, et son leadership, pour créer une nouvelle direction dans l'exploration spatiale", a dit le patron de la NASA, Charles Bolden, citant une lettre du président Barack Obama qu'il a remis à la famille de l'ancien astronaute.

La commémoration très sobre d'un peu plus d'une heure pour honorer la mémoire de l'ancien astronaute avait débuté par l'entrée de sa famille dans la cathédrale bondée de monde, devancé par un joueur de cornemuse. Une garde d'honneur de la marine américaine, arme à laquelle a appartenu Neil Armstrong, leur a emboîté le pas portant le drapeau américain.

Hommage des astronautes

Visiblement très ému, Eugene Cernan, le dernier des douze hommes à avoir foulé le sol lunaire en 1972, a été très éloquent pour son ami proche: "Personne n'aurait accepté la responsabilité de cet exploit exceptionnel avec plus de dignité et plus de grâce que Neil Armstrong", a-t-il déclaré.

Michael Collins, son compagnon d'équipage de la mission Apollo 11 qui pilotait le module resté en orbite lunaire, a conduit les prières. Buzz Aldrin, le deuxième homme sur la Lune, était au premier rang ainsi que l'ancien sénateur John Glenn, qui fut le premier Américain à voler sur orbite.

Un extrait du célèbre discours de John F. Kennedy sur la conquête de la Lune, prononcé il y a 50 ans presque jour pour jour, le 12 septembre 1962, a été diffusé dans la cathédrale. L'ancien président y soulignait en particulier que la promesse d'aller un jour sur la Lune était un défi à relever, "pas parce que c'est facile, mais justement parce que c'est difficile".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS