Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Edward McMullen est ambassadeur des Etats-Unis en Suisse depuis novembre 2017 (archives).

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

L'ambassadeur des Etats-Unis en Suisse, Edward McMullen, encourage dimanche dans la presse Berne à engager de nouvelles négociations commerciales avec Washington. Un accord de libre-échange serait une bonne chose, selon lui.

Les Etats-Unis sont toujours intéressés à des négociations et le président américain Donald Trump est un homme d'affaires, qui est toujours ouvert à un accord, déclare M. McMullen dans un entretien diffusé par la NZZ am Sonntag. Mais c'est à la Suisse de faire le premier pas, souligne-t-il. "Je vous encourage à le faire".

Les Etats-Unis sont le deuxième plus important partenaire commercial de la Suisse après l'Allemagne. Malgré l'importance des échanges commerciaux, il n'existe aucune convention de libre-échange entre les deux pays. En 2006, des projets d'accord ont avorté en raison principalement de l'opposition des paysans suisses et du secteur bancaire.

Pour M. McMullen, la situation actuelle a changé: "Aujourd'hui, la Suisse est différente de ce qu'elle était alors". L'ancien entrepreneur de 54 ans est toujours surpris de constater à quel point les deux pays sont étroitement liés économiquement. "La position de départ est prometteuse".

Acier et aluminium

Le ministre suisse de l'économie, Johann Schneider-Ammann, avait déclaré il y a un an lors d'une visite à Washington que la Suisse devait d'abord faire ses devoirs avant qu'une nouvelle proposition soit faite aux autorités américaines.

M. McMullen a également abordé dans l'interview la question du conflit concernant les taxes américaines sur l'acier et l'aluminium, auxquelles les entreprises suisses sont soumises. Il note que des procédures d'exemption sont possibles auprès des autorités américaines. "Je suis sûr que nous trouverons une solution", qu'il espère amicale, poursuit-il.

Plusieurs pays, dont la Suisse et l'Union européenne, ont saisi l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Ils jugent injustifiés les droits de douane appliqués depuis le 23 mars par Washington à l'importation de certains produits en acier et en aluminium.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS