Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Carles Puigdemont à sa sortie de prison.

KEYSTONE/EPA/FOCKE STRANGMANN

(sda-ats)

L'ancien président catalan Carles Puigdemont a payé sa caution à la justice allemande. Il a quitté la prison de Neumünster, où il était détenu depuis le 25 mars.

Il a exhorté l'Espagne à "entamer le dialogue" sur la Catalogne. "Les autorités espagnoles n'ont aucune excuse pour ne pas entamer le dialogue", a-t-il déclaré à la presse devant le centre de détention de Neumünster dans le nord du pays. "Nous avons demandé un dialogue pendant des années et obtenu pour réponse seulement violence et répression", a-t-il ajouté.

L'ex-président de la Généralité de Catalogne avait été arrêté en Allemagne sur la base d'un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne, où il est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 25 ans de prison pour avoir organisé un référendum illégal aux yeux de Madrid.

Un tribunal du Schleswig-Holstein a autorisé jeudi après-midi sa remise en liberté moyennant le versement d'une caution de 75'000 euros et estimé que Carles Puidgemont pouvait être extradé pour détournement de fonds de publics mais pas pour "rébellion".

L'Espagne respecte la décision du tribunal allemand, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement, Inigo Mendez de Vigo, en conférence de presse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS