Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Ministère public de la Confédération a auditionné jeudi l’ancien secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke. Une opération coordonnée a par ailleurs été menée dans plusieurs pays (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

L'ancien secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, a été auditionné par le Ministère public de la Confédération (MPC) jeudi. Une procédure pénale a été ouverte à son encontre le 20 mars dernier.

Le Qatari Nasser Al-Khelaïfi, directeur du groupe audiovisuel beIN Media, président-directeur général du PSG et membre du comité d'organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar, et un homme d'affaires actif dans le domaine des droits sportifs sont également visés par le MPC. L'enquête est menée pour soupçon de corruption privée, d'escroquerie, de gestion déloyale et de faux dans les titres, indique jeudi le MPC.

Avantages indus

Jérôme Valcke a été entendu en qualité de prévenu, mais n'a pas été placé en détention préventive, selon le MPC qui précise que la présomption d'innocence prévaut pour toutes les personnes impliquées. Il est soupçonné d'avoir accepté des avantages indus des deux hommes en lien avec l'octroi de droits média dans certains pays pour les Coupes du monde de football de 2018, 2022, 2026 et 2030.

Avec les autorités compétentes de France, de Grèce, d'Italie et d'Espagne, le MPC a également fait des perquisitions simultanément et dans divers lieux, dans le cadre de l'entraide judiciaire. Ces opérations ont été rendues possibles grâce à l'unité de coopération judiciaire de l'Union européenne Eurojust.

M. Valcke "conteste la totalité des accusations", ont indiqué à l'AFP les avocats de l'intéressé. Même son de cloche du côté du groupe beIN Media, qui "réfute toutes les accusations". Les bureaux parisiens de la chaîne de télévision qatarie beIN Sports ont été perquisitionnés jeudi dans le cadre de l'enquête du MPC contre M. Al-Khelaïfi.

Rattrapé par la justice en 2016

L'ex-bras droit de Sepp Blatter fait également l'objet d'une autre procédure pénale ouverte par le MPC en mars 2016. Elle concerne notamment son implication dans un système de revente de billets au Mondial 2014.

Cette procédure est toujours pendante. La nouvelle procédure pénale a été ouverte notamment sur la base d'éléments découlant de cette première enquête.

Jérôme Valcke était le plus proche collaborateur de l'ex-président Sepp Blatter. Il a été relevé de ses fonctions en septembre 2015. La FIFA avait pris connaissance de soupçons pesant sur lui dans le cadre d'un contrat sur la billetterie avec la société spécialisée JB Sports Marketing. Il a été licencié en janvier 2016 et suspendu 12 ans par la FIFA de toute activité liée au football.

25 enquêtes

Le Ministère public de la Confédération mène 25 enquêtes liées au football. Il analyse environ 19 téraoctets de données séquestrées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS