Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les migrants ont poussé des cris de joie lorsque l'Aquarius s'est engagé dans le port de La Valette.

KEYSTONE/AP/RENE ROSSIGNAUD

(sda-ats)

Le navire humanitaire Aquarius est arrivé mercredi après-midi dans le port de La Valette, la capitale de Malte, après cinq jours d'errance en Méditerranée. Il a été autorisé à y débarquer les 141 migrants secourus en fin de semaine dernière au large de la Libye.

Les migrants - parmi lesquels figurent une moitié de mineurs et un tiers de femmes - ont poussé des cris de joie lorsque le navire, affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), s'est engagé dans le port, ont rapporté des journalistes sur place.

Originaires pour la plupart de Somalie et d'Erythrée, les passagers, qui devaient passer un contrôle médical avant de pouvoir quitter le navire, ont débarqué petit à petit, sous un soleil brûlant. Les rescapés étaient "épuisés, marqués par leur voyage et leur séjour en Libye", avait déclaré à l'AFP Aloys Vimard, le coordinateur de MSF à bord de l'Aquarius.

A l'arrivée du navire, des membres du Mouvement patriotique maltais (extrême droite) ont déployé une banderole sur laquelle était écrit "Stop au trafic d'êtres humains". Près d'eux, des membres de l'équipage d'un autre navire humanitaire, le MV Lifeline, avaient écrit sur leur propre banderole: "Tout le monde a le droit de vivre".

Accord entre cinq pays

Deux mois après avoir suscité une intense crise diplomatique, l'Aquarius a de nouveau erré plusieurs jours en quête d'un port d'accueil. Malte, qui avait recueilli lundi 114 migrants secourus par sa marine, avait initialement refusé de recevoir le bateau, imitée en cela par l'Italie et l'Espagne.

L'Aquarius a finalement été autorisé mardi à accoster à La Valette à la suite d'un accord avec cinq autres pays de l'Union européenne. La France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l'Espagne ont accepté de se répartir l'accueil des 141 migrants à bord et des 114 autres arrivés lundi sur l'île.

L'Espagne, qui avait accueilli l'Aquarius en juin au moment de sa précédente errance, a promis de prendre en charge 60 migrants, tout comme la France. L'Allemagne s'est de son côté engagée à recevoir jusqu'à 50 réfugiés et le Portugal s'est dit prêt à en accueillir 30. Le Luxembourg en recevra cinq.

"Solution permanente" souhaitée

L'ONG SOS Méditerranée s'est félicitée mercredi que ces différents pays européens se soient "mis d'accord pour partager les responsabilités au sein d'une réponse (...) coordonnée".

"L'Aquarius a bien sûr l'intention et l'obligation de reprendre la mer au plus vite, au large des côtes libyennes", a par ailleurs souligné Verena Papke, représentante de l'ONG en Allemagne, lors d'une conférence de presse à Berlin.

A Genève, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi a lui aussi salué dans un communiqué "la fin de l'impasse concernant l'Aquarius". L'arrangement trouvé montre "les bénéfices qui peuvent être récoltés d'une approche collaborative", a-t-il estimé, tout en jugeant que "cette situation n'aurait jamais dû en arriver à ce point".

"Il est faux, dangereux et immoral de continuer à faire errer des navires de sauvetage en Méditerranée, alors que les gouvernements se font concurrence pour se décharger de leurs responsabilités", a ajouté M. Grandi en estimant "urgent" de sortir "des approches 'bateau par bateau' pour savoir où débarquer les passagers secourus".

L'Espagne sauve 520 migrants

Pour l'heure, les dirigeants de l'UE ne sont pas parvenus à trouver un compromis avec les partisans d'une ligne dure sur l'immigration, comme l'Italie et le groupe de Visegrad (Hongrie, République tchèque, Slovaquie et Pologne).

Par ailleurs, les gardes-côtes espagnoles ont annoncé mercredi avoir secouru durant la journée plus de 520 migrants répartis sur douze embarcations de fortune dans le détroit de Gilbratar et dans la mer d'Alboran, séparant l'Espagne du Maroc. Le pays est désormais première porte d'entrée par la mer des migrants en Europe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS