Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'armée communique aujourd'hui sur le crash de son hélicoptère

Les deux pilotes du Super Puma ont perdu la vie.

KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY

(sda-ats)

Un jour après le crash d'un Super Puma qui a coûté la vie à deux personnes, une conférence de presse est prévue à Berne. L'armée suisse devait faire le point jeudi sur l'accident et informer de la suite de la procédure.

Les travaux de déblaiement, abandonnés à la tombée de la nuit, devaient également reprendre jeudi.

L'accident est survenu vers midi à moins de 200 mètres de la route du col et à une cinquantaine de mètres de l'Hospice du St-Gothard. L'hélicoptère participait à un exercice d'inspection de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Peu avant le crash, non loin de l'hospice au sommet du col, l'appareil a déposé quatre officiers français et des homologues suisses au sol. Le Super Puma a chuté en redécollant. Aucun des passagers n'a été blessé.

Les raisons du crash doivent encore être éclaircies. Une enquête de la justice militaire a été ouverte. Selon le chef de l'armée André Blattmann, l'hélicoptère a visiblement touché un câble électrique, mais il n'est pas clair s'il s'agit de l'unique cause de l'accident.

Son supérieur, le conseiller fédéral Guy Parmelin, s'est lui aussi rendu sur place. Le ministre de la défense, qui a aussi fait part de son émotion sur Twitter, s'est dit très triste, en pensées avec les familles et les proches des victimes. Ce nouveau drame survient un mois après le crash d'un F/A-18 au Susten qui a causé la mort du pilote.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.