Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée a pris le pouvoir au Zimbabwe aux premières heures de mercredi. Elle a dit viser les "criminels" dans l'entourage de Robert Mugabe, tout en assurant que le président de 93 ans au pouvoir depuis 37 ans, et sa famille, étaient "sains et saufs".

Des soldats ainsi que des véhicules blindés bloquent les voies d'accès aux principaux ministères, au Parlement et aux tribunaux dans le centre de Harare, la capitale du pays, tandis que ceux qui doivent travailler dans les environs arrivent par taxi.

"Nous visons uniquement des criminels de son entourage (Mugabe), qui commettent des crimes à l'origine de souffrances économiques et sociales dans le pays, dans le but de les traduire en justice", a déclaré le général SB Moyo, chef d'état-major logistique, lors d'une allocation télévisée. "Dès que nous aurons accompli notre mission, nous pensons que la situation reviendra à la normalité", a-t-il ajouté.

Le sort de Robert Mugabe et de son épouse Grace, 52 ans, candidate à la succession de son mari à la présidence, reste inconnu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS