Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'aviation russe a mené d'intenses bombardements vendredi dans la partie orientale de la province d'Hama, près de la frontière de la province de Rakka.

KEYSTONE/AP/VLADIMIR ISACHENKOV

(sda-ats)

L'armée syrienne est entrée dans la province de Rakka (nord), bastion du groupe djhadiste Etat islamique, pour la première fois depuis près de deux ans, a indiqué samedi une ONG. Elle y poursuit une offensive appuyée par la Russie.

L'aviation russe a mené d'intenses bombardements dans la partie orientale de la province d'Hama, près de la frontière de la province de Rakka, vendredi. L'armée syrienne a pu atteindre les abords de cette province, dont elle avait été chassée en août 2014, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La ville de Rakka, capitale de fait du groupe djihadiste, se trouve plus à l'Est. Sa prise constitue, comme celle de Mossoul en Irak, l'objectif final des adversaires de l'Etat islamique.

Cette offensive sur la province de Rakka fait partie d'une intensification de la lutte contre l'EI, avec une opération contre la ville de Manbij avec le soutien des Etats-Unis en Syrie et une autre contre celle de Falloudja en Irak.

ATS