Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée de Terre des Etats-Unis va supprimer 40'000 postes de militaires et 17'000 emplois civils au cours des deux ans à venir, a indiqué mardi un responsable du ministère de la Défense. Ce responsable du Pentagone a précisé qu'une annonce à ce sujet était proche.

Selon le quotidien USA Today de mardi, qui fait référence à un document dont l'origine n'est pas précisée, cette réduction de personnel "est susceptible d'affecter toutes les missions au niveau national et international" de l'armée de Terre américaine.

L'annonce de ce plan de réduction devrait intervenir cette semaine, a poursuivi le quotidien, indiquant que l'objectif était d'abaisser les effectifs à 450'000 personnes d'ici à la fin de l'année budgétaire 2017, c'est-à-dire au 30 septembre 2017. Le document précise, selon le journal, que cette réduction de voilure est due à des contraintes budgétaires.

Et si des coupes budgétaires automatiques devaient être mises en place en octobre, comme c'est le cas depuis 2013, il faudrait supprimer 30'000 postes de militaires supplémentaires, a-t-il relevé. Il a rappelé qu'en 2013, l'armée de Terre avait affirmé dans des documents budgétaires qu'un effectif inférieur à 450'000 soldats pourrait l'empêcher de s'imposer dans un conflit.

Jusqu'à 570'000 soldats

Le président Barack Obama a dévoilé début février un projet de budget pour l'exercice 2016 - qui commence le 1er octobre 2015 - envisageant de porter à 585 milliards de dollars les dépenses militaires, soit une hausse de 38 milliards par rapport à l'année précédente.

Sur ce total, 50,9 milliards seraient consacrés à l'Afghanistan et aux opérations militaires en cours contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie. Au plus fort des conflits en Irak et en Afghanistan, l'armée de Terre a compté jusqu'à 570'000 soldats.

ATS