Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sanaa - L'armée yéménite a bombardé une localité du sud du pays, tuant six civils et en blessant dix-sept. Cette attaque "aveugle" faisait suite à des affrontements avec des militants séparatistes, a affirmé un responsable sudiste.
Des responsables locaux ont précisé que le bombardement "aveugle" à l'artillerie du centre de Daleh, où une grève générale était observée, a suivi des accrochages entre des militants armés du Mouvement sudiste et des policiers. Un responsable du Mouvement sudiste a ajouté sous le couvert de l'anonymat que la situation était très tendue et que la ville était paralysée.
Le président Ali Abdallah Saleh a annoncé le 21 mai, à la veille du 20e anniversaire de l'unification du Yémen, une amnistie générale pour les partisans des séparatistes sudistes et de la rébellion nordiste zaïdite, une branche du chiisme.
Le sud, qui formait avant 1990 un Etat indépendant, est le théâtre de troubles et de manifestations depuis plusieurs mois. Ses habitants estiment faire l'objet de discriminations de la part des nordistes et ne pas bénéficier d'une aide économique suffisante.
Par ailleurs, une cinquantaine d'étrangers soupçonnés d'appartenir à Al Qaïda ont été arrêtés ces derniers mois au Yémen, a annoncé le quotidien saoudien "Al Hayat".
Il s'agit notamment de ressortissants américains, français et malaisiens, a précisé le journal, ajoutant qu'il ont été interpellés lors de contrôles dans des instituts d'enseignement de la langue arabe après l'attentat manqué du 25 décembre dernier à bord d'un vol entre Amsterdam et Detroit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS