Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Plateforme pour une agriculture socialement durable s'insurge contre l'assortiment de fruits et légumes d'été débarqués sur les étals des supermarchés au milieu de l'hiver. Des actions de protestations sont prévues devant certains supermarchés de Suisse vendredi et samedi.

Les grands distributeurs ont habitué les consommateurs à des fraises d'Espagne, des asperges du Pérou ou des raisins d'Afrique du Sud en plein hiver, a indiqué la Plateforme vendredi devant la presse à Berne. Cette offre hors saison a un prix, non seulement pour l'acheteur: elle a aussi un coût social et écologique.

Main-d'oeuvre bon marché

Dans un communiqué, la Plateforme dénonce en particulier les conditions de travail dans les plantations de fraises à Huelva, en Espagne. Le pays connaît un taux de chômage dépassant 21%, mais la cueillette est peu attractive pour les travailleurs et travailleuses espagnols.

Il est donc plus facile d'importer de la main-d'oeuvre marocaine par milliers, de préférence des femmes mariées avec enfants afin de garantir leur retour au Maroc après les récoltes. L'exploitation de ces femmes est d'ailleurs dénoncée par la Fédération internationale des droits humains, rappelle la Plateforme.

Problème écologique

A Huelva, la culture fraisière s'étend sur 7000 hectares, soit 70 km2, de serres. Ce type de cultures à contre-saison, de janvier à fin avril, requiert une intervention massive d'engrais, de fongicides et d'insecticides. L'irrigation se fait par pompage, sans limitation, menaçant les plaines de désertification. Les traitements chimiques polluent localement la nappe phréatique.

De telles importations soumettent également les petits producteurs et les familles paysannes suisses à une concurrence déloyale contre laquelle ils ne peuvent plus lutter. Ils sont de plus en plus à devoir mettre la clé sous le paillasson ou a soumettre eux-mêmes leurs employés à des conditions de travail indignes des standards helvétiques.

ATS