Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le projet de rénovation du Palais des Nations à Genève a reçu le feu vert mercredi soir à New York de l'assemblée générale de l'ONU. Une première tranche de 33 millions de francs sera versée l'an prochain pour les travaux.

Les travaux proprement dits devraient débuter en 2017. Leur durée s'étendra sur huit ans à compter d'aujourd'hui. Le plan prévoit pour le siège de l’ONU à Genève une rénovation complète et la construction d’un bâtiment supplémentaire à l’horizon de 2023, a rappelé jeudi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Du fait de l'urgence et du coût élevé des réparations de plus en plus fréquentes, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a présenté aux Etats membres un projet pour rénover entièrement le Palais des Nations (plan stratégique patrimonial de l’Office des Nations Unies à Genève), précise le DFAE dans son communiqué.

"Tout s'est passé comme prévu. Nous sommes très contents", a indiqué à l'ats Matthias Dettling, de la mission suisse auprès des Nations Unis à New York. L'homme est expert au sein du cinquième comité de l'assemblée générale, chargée justement des questions budgétaires.

Les négociations se sont déroulées de manière constructive, a ajouté Matthias Dettling. "Le principe de la rénovation n'était pas contesté, les Etats membres de l'ONU ayant toujours soutenu le projet."

Contribution suisse

Le feu vert de l'assemblée générale des Nations Unis fait suite à l'aide déjà décidée par la Confédération ainsi que par le canton et la ville de Genève. Ces collectivités verseront 400 millions de francs. Selon une annonce de septembre, il s'agit d'un prêt sans intérêts devant permettre de financer près de la moitié des travaux.

Le canton et la ville de Genève apporteront pour leur part une contribution s'élevant à 27% du montant total du prêt. Les fonds mis à disposition seront octroyés par le biais de la Fondation des immeubles pour les organisations internationales (FIPOI).

Construit dans les années 1930, le Palais des Nations n’a encore jamais fait l'objet d'une rénovation complète. Des travaux urgents s'imposent en conséquence. Il faudra éliminer l'amiante utilisé dans le bâtiment et renforcer la protection contre les incendies.

Il s’agit aussi d‘améliorer l’efficience énergétique, l’accès pour les personnes handicapées et d’augmenter le nombre de places de travail. Les travaux sont, en l'état, devisés à un montant total de 836,5 millions de francs.

Principal centre de conférences de l'ONU, le Palais des Nations héberge chaque année plus de 10'000 réunions et accueille plus de 100'000 visiteurs. A l’issue des travaux, il pourra accueillir 700 places de travail supplémentaires, relèvent les services du conseiller fédéral Didier Burkhalter.

Budget général de l'ONU

La modernisation est d’une importance capitale pour la Suisse en sa qualité d’Etat hôte. "Pour renforcer la position de la Genève internationale en tant que lieu privilégié pour trouver des solutions aux grands défis mondiaux actuels, il est indispensable que l’ONU puisse disposer d’un siège moderne et parfaitement fonctionnel", écrit le DFAE.

Au-delà du Palais des Nations, l'assemblée générale des Nations Unies a approuvé mercredi soir à New York le budget régulier de l'organisation pour la période couvrant 2016 et 2017. Celui-ci porte sur une somme totale de 5,4 milliards de dollars (5,35 milliards de francs au cours actuel).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS